Publié le 18 mars 2014 à 21:26

On n’est plus des pigeons ! France 4 Replay > C’est ICI pour revoir On n’est plus des pigeons ! du 18 Mars 2014 en replay streaming avec France Tv Pluzz.

ob_60800fa597540a92c88c969deaf0a486_c7On n’est plus des pigeons ! est un magazine de consommation, diffusé le 18 mars 2014 sur France 4 à 20 h 45 présenté par Claire Barsacq.

Entourée de ses chroniqueurs, Claire Barsacq passe une batterie de produits et de services à l’épreuve du test. Cette émission permet, autour d’une équipe de chroniqueurs, de décrypter les codes marketing pour que le consommateur puisse faire son choix sans se faire avoir.

C’est la nouvelle offre révolutionnaire des opérateurs téléphoniques : la 4G. Censée vous permettre de surfer plus vite sur Internet depuis vos Smartphones et où que vous soyez, la 4G est une avancée technologique pleine de promesses. Seulement, elle n’est pas encore tout à fait au point. Mais cela, les opérateurs mobiles oublient parfois de vous le dire.

Quelles sont les conditions pour utiliser la 4G ?

La première est évident d’y être abonné. Free propose un abonnement à 19€99 comprenant la navigation en 4G, tandis que les forfaits des autres opérateurs varient entre 30 et 60€. Il faut donc y mettre le prix. D’autant que si votre téléphone n’est pas compatible 4G, il faudra en changer pour pouvoir vous permettre de surfer en haut débit.
Deuxième condition : que votre ville soit couverte pas la 4G. Et oui, la 4G n’est pas partout. Elle est pour l’instant surtout développée dans les grandes villes, même si la couverture n’est pas forcément optimale. Selon Olivier Chicheportiche, rédacteur en chef de ZDnet.fr, « à la fin 2013, la moitié de la population française était couverte par la 4G ». Alors pensez à vérifier avant de vous abonner.

Rapidité : pas vraiment à la hauteur des promesses

La plupart des opérateurs proposent dans leurs publicités pour la 4G, une navigation à 150 mégabits par seconde (Mbits/s), là où la 3G plafonne à 15 Mbits/s. Mais pour Olivier Chicheportiche, « beaucoup d’opérateurs font des promesses toutes théoriques ». Selon le rédacteur en chef de ZDnet.fr, « la réalité est plutôt autour des 50 Mbits/s ».

Plus rapide, mais aussi plus énergivore

Les forfaits proposés par la plupart des opérateurs offrent jusqu’à 2 gigas/mois d’utilisation de la 4G. Au-delà, le débit est réduit. Problème, avec une utilisation normale de la 4G, les 2 gigas sont atteints en quelques jours. Pour le service client de Bouygues Télécom, rien d’anormal : « si vous ne regardez que des vidéos en très haute définition, il est normal que cela consomme beaucoup de data ». C’est d’une logique implacable. Sauf que l’offre 4G a justement pour but…de pouvoir regarder des vidéos en très haute définition. Les opérateurs ne le disent pas, mais beaucoup sous-évaluent le nombre de gigas/mois dans leurs abonnements afin de pousser leurs clients vers des forfaits plus importants, et donc plus chers.

Dois-je passer à la 4G ?

Franchement, il n’y a pas le feu. La 4G n’est pas encore suffisamment développée, dans les offres et du point de vue des infrastructures, pour qu’elle vous assure un service entièrement satisfaisant. Mais si vous êtes vraiment tenté, posez-vous les bonnes questions avant de sauter le pas : en ai-je vraiment besoin par rapport à mon utilisation habituelle ? Ma ville est-elle couverte ? Suis-je prêt à payer plus cher pour un service pas forcément garanti ?

Voir le programme en replay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués sont obligatoires *

*